IniciGrupsConversesMésTendències
Aquest lloc utilitza galetes per a oferir els nostres serveis, millorar el desenvolupament, per a anàlisis i (si no has iniciat la sessió) per a publicitat. Utilitzant LibraryThing acceptes que has llegit i entès els nostres Termes de servei i política de privacitat. L'ús que facis del lloc i dels seus serveis està subjecte a aquestes polítiques i termes.
Hide this

Resultats de Google Books

Clica una miniatura per anar a Google Books.

S'està carregant…

The Salon

de Nick Bertozzi

MembresRessenyesPopularitatValoració mitjanaMencions
884234,689 (3.36)3
Set in turn-of-the-century Paris, this graphic novel about friendship and adventures of Georges Braque, Pablo Picasso, Gertrude and Leo Stein, Erik Satie, Alice B. Toklas, and Guillaume Apollinaire give a fascinating glimpse into the minds and hearts of the modernists.

No n'hi ha cap.

No n'hi ha cap
S'està carregant…

Apunta't a LibraryThing per saber si aquest llibre et pot agradar.

No hi ha cap discussió a Converses sobre aquesta obra.

» Mira també 3 mencions

Es mostren totes 4
J’ai passé un excellent moment car le travail de Nick Bertozzi est vraiment très original tant par le scénario que par le dessin et les couleurs.

Commençons par l’histoire. On est à Paris en 1907. Un tueuse en série, une femme au teint bleu, choisit ses victimes dans les milieux artistiques. Au même moment, Leo et Gertrude Stein tiennent un salon où se retrouve Guillaume Apollinaire, Erik Satie, Picasso, Georges Braque et la maîtresse de Gertrude Stein, Alice B. Toklas. Tout ce petit monde forme une communauté excentrique, on s’engueule, on s’aime, on s’encourage … mais surtout aime rentrer à l’intérieur des tableaux que les Stein collectionnent en utilisant l’absinthe bleue. C’est Gauguin qui a initié Leo Stein à ce liquide magique. Tous ces personnages décident de mener l’enquête ensemble et on peut dire que le dénouement est plutôt inattendu et farfelu.

Nick Bertozzi a pris quelques libertés avec les éléments biographiques des personnages, en particulier pour Gauguin mais il est franchement très drôle de voir la manière dont Picasso se comporte, dont Georges Braque se prend au sérieux et comment ces deux personnages se mettent à travailler ensemble, et à réfléchir à leur art ensemble.

Pour les dessins, j’ai trouvé qu’ils avaient un style comics américain pour les personnages mais plus franco-belges pour les décors. Cela donne un drôle de mélange. C’est souligné par le fait que les couleurs des personnages sont très tranchées par rapport à celle des décors. De même, le fait que les couleurs changent très souvent autant pour les décors que pour les personnages donnent un aspect psychédélique au travail de Nick Bertozzi mais contribue aussi à maintenir l’attention (dans mon cas en tout cas).

En bonus, il y a les esquisses de Paris, au crayon noir donc, entre les chapitres qui sont absolument magnifiques, très finement travaillées.

En conclusion, si vous avez l’occasion de lire cette bande dessinée, cela peut vous faire passer un bon moment de lecture. ( )
  CecileB | May 19, 2012 |
C'est un conseil de mon libraire que je vous présente à mon tour. Même si je l'écoute toujours religieusement, cette fois, il n'a pas eu besoin d’insister bien longtemps. Sa technique est simple et déjà éprouvée, il m'a simplement mis un exemplaire entre les mains. Après avoir apprécié l'élégant format à l'italienne, identifié méthodiquement — grâce aux indications de la quatrième de couverture — les personnages composant le portrait de famille de la couverture, apprécié la texture et le poids du beau papier et feuilleté quelques pages en admirant le style d'un oeil déjà conquis, je me suis dirigé d'un pas décidé vers la caisse. Il faut dire que la couverture est alléchante, il y a du beau monde: les peintres Georges Braque et Pablo Picasso, le musicien Erik Satie, les écrivains Guillaume Apollinaire et Alice B. Toklas et les amateurs et collectionneurs d'art Gertrude et Leo Stein.
Une absinthe spéciale à base de racines que l'on ne trouve qu'au sommet d'une montagne isolée, en Hongrie.[...]
Cette absinthe permet à celui qui l'ingère de pénétrer dans n'importe quelle peinture à l’huile.
C'est le point de départ d'une enquête folle et complètement surréaliste dans laquelle notre club d'intellectuels va se lancer sur les traces d'une mystérieuse meurtrière faisant des ravages dans le milieu de la peinture. Nous sommes en 1907 et des corps sont retrouvés mutilés et étrangement couverts d'importantes traces de peinture bleue.
A côté de l'enquête et de cette histoire d'une extrême originalité, le lecteur évolue au sein d'un univers culturellement très riche. C'est un plaisir de découvrir la vie de ces personnages historiques. Au delà de leur rôle de catalyseur du milieu de l'art, la relation entre Gertrude et Leo Stein est croustillante et s'étale tout au long du livre comme un fil rouge.
L'auteur nous montre également comment la relation et la collaboration entre le fougueux Picasso et le réfléchi Braque donnera naissance au cubisme. Cette gestation est une véritable histoire dans l'histoire qui démontre le travail de recherche réalisé par l'auteur.
Quand on s'attaque au monde de la peinture en convoquant certains des plus grands peintres on a plutôt intérêt à tenir la route graphiquement. Le new-yorkais Nick Bertozzi fait mieux que cela en livrant un travail graphiquement abouti. Une mention spéciale peut être accordée à certains gros plans au cadrage très inspiré mais aussi et surtout au traitement des couleurs. Chaque chapitre change de couleur dominante pour produire un effet original.
Je ne peux que rendre hommage à mon libraire qui m'a conseillé ce travail de grande classe. Si vous cherchez quelque chose d'exclusif loin des poncifs de la bande dessinée, vous pouvez vous aussi vous laisser tenter. http://www.aubonroman.com/2012/05/le-salon-par-nick-bertozzi.html ( )
  yokai | May 6, 2012 |
Beautifully rendered murder mystery set in the early 20th century bohemian artist community of Paris. ( )
  kivarson | Sep 27, 2010 |
Site do Livro: http://www.salonolivro.com.br

Na Paris de 1907, quando pintores de vanguarda começam a ser decapitados, Gertrude Stein e seu irmão Leo se dão conta de que podem ser os próximos desta lista. Recorrendo à ajuda de seus amigos Georges Braque, Pablo Picasso, Erik Satie, Alice B. Toklas e Guillaume Apollinaire, eles saem em campo para pôr um ponto fi nal nestes misteriosos assassinatos. Repleta de perigo, história da arte e lances ousados, essa é uma viagem engenhosa através das origens da arte moderna sob o signo do suspense. ( )
  oleitorvoraz | May 12, 2009 |
Es mostren totes 4
Sense ressenyes | afegeix-hi una ressenya
Has d'iniciar sessió per poder modificar les dades del coneixement compartit.
Si et cal més ajuda, mira la pàgina d'ajuda del coneixement compartit.
Títol normalitzat
Títol original
Títols alternatius
Data original de publicació
Gent/Personatges
Informació del coneixement compartit en anglès. Modifica-la per localitzar-la a la teva llengua.
Llocs importants
Esdeveniments importants
Pel·lícules relacionades
Premis i honors
Informació del coneixement compartit en anglès. Modifica-la per localitzar-la a la teva llengua.
Epígraf
Dedicatòria
Primeres paraules
Citacions
Darreres paraules
Nota de desambiguació
Editor de l'editorial
Creadors de notes promocionals a la coberta
Llengua original
CDD/SMD canònics

Referències a aquesta obra en fonts externes.

Wikipedia en anglès (2)

Set in turn-of-the-century Paris, this graphic novel about friendship and adventures of Georges Braque, Pablo Picasso, Gertrude and Leo Stein, Erik Satie, Alice B. Toklas, and Guillaume Apollinaire give a fascinating glimpse into the minds and hearts of the modernists.

No s'han trobat descripcions de biblioteca.

Descripció del llibre
Sumari haiku

Dreceres

Cobertes populars

Valoració

Mitjana: (3.36)
0.5
1 1
1.5
2 2
2.5
3 7
3.5 2
4 2
4.5 1
5 3

Ets tu?

Fes-te Autor del LibraryThing.

 

Quant a | Contacte | LibraryThing.com | Privadesa/Condicions | Ajuda/PMF | Blog | Botiga | APIs | TinyCat | Biblioteques llegades | Crítics Matiners | Coneixement comú | 155,547,238 llibres! | Barra superior: Sempre visible